Une cuisine chinée

De loin ma pièce préférée, gaie et dynamique, c’est le lieu des confidences où se retrouve toute la famille, où s’éternisent les apéros entre amis, elle est au cœur de la maison et de toutes les attentions.

Aussi, toute la décoration devient propice à tisser une atmosphère dans laquelle on se sente bien.

J’aime imaginer les cuisines chaleureuses et travaillées – ici par exemple, la base vient d’un vieux meuble de mercerie pour la structure, qui a été adapté avec toutes ses contraintes, avec mes fameux rebords que je mets un peu partout (j’y reviendrai), un plan de travail en marbre de carrare pour finir la structure… un comptoir chiné et un placard avec de portes chinées également.

Pour harmoniser cette espace, j’apporter de nombreux détails en relations avec la cuisine ou pas, mais qui me font du bien et j’y ajoute toujours un vieux miroir, pour renvoyer l’ambiance chaleureuse qui s’y dégage.

★ Ma petite astuce :
Quand on a une cuisine ouverte ou semi-ouverte, si vous avez la place, créer une arrière cuisine pour ranger tout ce qui est disgracieux à la vue.

★ Comment j’ai restauré les meubles :
Pour le meuble de mercerie, j’ai choisit de le décaper et de le peindre, d’ôter le vernis du comptoir et de laisser le bois vivre, j’utilise le dessus comme une grande planche à découper sur laquelle j’applique une huile alimentaire de temps à autre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :